Le vaudou haïtien

Le culte vaudou est incontournable dans l'histoire d'Haïti. Il est pratiqué par toutes les couches sociales du pays et imprègne constamment son quotidien. Le vaudou haïtien est une religion fascinante, riche de cérémonies et de magie, de prières et de chants, de fraternité et de danses. Malheureusement, peu nombreux sont ceux qui, à part les Haïtiens, saisissent la profondeur et la joie de ce culte lié à l'histoire du pays.

vaudou

Qu'est-ce que le vaudou haïtien ?

Le mot « Vaudou » tire ses origines du langage utilisé par les peuples Fon du Dahomey (actuel Bénin). Le Vaudou haïtien est une sorte de syncrétisme dont les bases proviennent du vaudou ouest-africain. Ses pratiquants sont nommés les « vaudouisants » ou encore « serviteurs des esprits », en créole haïtien sèvitè.

Les vaudouistes croient en l'existence d'un créateur suprême, inconnu et distant appelé Bondye (Bon Dieu en français). Ce dernier est le Dieu suprême et règne sur tous les autres dieux. N'ayant pas de forme, il n'est jamais représenté, ni associé à des objets, contrairement aux autres divinités. Créateur des autres divinités, il n'intervient pas dans les affaires des Hommes. Les vaudouistes adressent donc leurs prières aux esprits soumis à Bondye : les lwas ou loas, aussi appelés anges ou mystères. Chaque Loa est associé à un aspect spécifique de la vie.

Les vaudouistes cultivent avec les Loas une relation personnelle à travers la création d'objets de dévotion, d'autels personnels, des dons d'offrande, etc. Ils participent également à des cérémonies de danse, de musique et de possession spirituelle.

Les dieux du vaudou haïtien

Les voudouisants ne prient pas directement Bondye, ils tournent plutôt leurs prières vers les Iwas. Les loas les plus importants sont Ogou (patron des forgerons), Papa Legba (gardien du carrefour), Les Marassa (jumeaux divins considérés comme étant les premiers enfants de Bondye), Kouzin Azaka (esprit de l'agriculture), Erzulie Freda (esprit d'amour) et Simbi (esprit des magiciens et de la pluie).

Le vaudou était la religion des esclaves noirs venus d'Afrique. Pendant l'esclavage en Haïti, le culte des saints de la religion catholique romaine se fondit progressivement dans le vaudou haïtien. Ainsi, Bondye est associé à Dieu dans le catholicisme. Chaque Loa est donc associé à un saint catholique romain. Papa Legba correspond à Saint Pierre et Damballa à Saint Patrick par exemple.

Les rites du vaudou haïtien

Les rituels du vaudou haïtien font appel à divers types de magie : magie blanche, magie noire ou encore magie rouge. Diabolisés à tort, ces rites ont avant tout pour but la protection de leurs adeptes contre toute forme de sorcellerie. Chaque rituel a ainsi un but précis : la purification, le désenvoutement, la divination, donner de la chance, lire son avenir, connaître son sort en amour et côté travail, le gain d'argent, etc. Le vaudou haïtien utilise également la cartomancie parmi ses nombreuses formes de voyance, tandis que d'autres vaudouisants préfèrent les incantations.

Contrairement aux idées reçues, le vaudou haïtien est complètement différent de la magie noire ou de la sorcellerie. En effet, cette pratique religieuse est plutôt une forme de spiritualité pouvant se vivre seul ou en communauté. C'est en grosse partie à cause de ces réflexions négatives que le vaudou a été longtemps pratiqué en cachette. Heureusement, le vaudou a été déclaré en 2003 comme religion officielle à Haïti, ce qui a permis aux habitants d'assumer fièrement leur appartenance religieuse et de profiter de tous les bienfaits de cette pratique.

JOU MA LONGÉ
BOUTIQUE & CABINET DE VOYANCE
5 rue la Condamine, 75017 Paris
Ligne 13, métro La Fourche
📱: 0754152573 / ☎️ : 0953372924

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés